Solitudes…

11 novembre 2011 at 12:23 (Amours de femmes)

La sonnerie du GSM la fit sursauter malgré elle. C’était idiot, elle s’attendait à son appel. Elle décrocha et prononça un « Allô ? » quelque peu intimidé mais souriant. Une voix masculine, bien plus assurée que la sienne, enjouée presque, lui répondit, brisant la quiétude de la nuit.

Ils correspondaient depuis plusieurs semaines par le biais d’un site internet. Leurs échanges, d’abord sporadiques, étaient devenus plus soutenus. Il était devenu évident qu’elle lui plaisait et qu’il recherchait sa compagnie. Elle, au contraire, n’envisageait rien de plus avec lui qu’une relation amicale. Ce n’était pas un homme pour elle, elle le savait. Mais leurs discussions étaient néanmoins agréables. Ce soir-là, il lui dit qu’il en avait assez de causer à un écran : « C’est tellement froid, impersonnel. Je peux te téléphoner ? » Elle hésita. Parler de vive voix, c’est devenir plus intime. Mais finalement, elle céda et lui donna son numéro.

Un bref instant, elle s’était demandée si le changement de média allait briser le charme mais finalement, il n’en fut rien. Il était très volubile et il lui confia ses rêves, ses projets, ses espoirs. Jusqu’ici, il n’avait pas rencontré de femme avec qui fonder un foyer, avoir un enfant. Il rénovait sa maison et y aménageait une chambre pour un hypothétique bébé : « On ne sait jamais. Au moins, si ce jour arrive, tout sera prêt »…

Un homme, une femme, dans la nuit. Deux solitudes dans l’infini. Que tout pourrait réunir et pourtant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :