L’indulgence dans la blogosphère. Oui, mais pour quoi faire ?

24 juillet 2011 at 21:57 (Billets d'humeur (bonne ou de chien si j'ai pas fait ma grass' mat'))

Je ne suis pas une nana gentille. Mais je ne pense pas non plus être méchante : je n’aime pas faire du tort pour le plaisir. Je tiens bien trop à ma tranquillité pour ça !

Par contre, j’ai un sens de l’humour à la con. Il me semble que le terme le plus exact pour le qualifier serait “pince-sans-rire”.  Par exemple, quand je plaisante avec quelqu’un, j’aime beaucoup me lancer dans des allusions relevant parfois du plus pur sadisme alors qu’IRL, je suis incapable de faire du mal à une mouche (à un moustique, si. Je n’ai aucune pitié pour les moustiques, ces stupides bestiaux urticants ! Mais pas à une mouche).

Du coup, sur WordPress ou d’autres sites du genre, je suis naturellement attirée par des blogs où le second degré est roi. Bien évidemment, il n’est pas rare ni surprenant de trouver en ces lieux voués au cynisme des articles relevant de la parodie, voire caricaturant une catégorie de personnes. Parfois, c’est tout le blog qui est consacré à cette thématique. Parfois, ce sont quelques articles parmi d’autres.

En général, ces blogs annoncent très clairement la couleur. Pressentant sans difficulté les critiques dont ils vont être l’objet, les auteurs rédigent un avertissement en guise d’introduction (souvent avec un sens de l’auto-ironie assez prononcé d’ailleurs). Donc, en toute logique, si t’adhères pas au concept, tu zappes. Ou alors, tu gardes tes reproches pour toi. Mais évidemment, parce que le sens de la contrariété est l’une des composantes fondamentales de l’être humain, il y a toujours l’un ou l’autre défenseur de la veuve et de l’orphelin qui se sent obligé de la ramener malgré tout.

En gros, l’argumentaire du “gentil” se résume à ceci : “C’est vraiment pas bien de se moquer des gens comme ça. Ça ne sert à rien. C’est que de la haine, du mépris ! Ce monde de brutes est déjà assez cruel comme ça ! Au contraire, on aurait plutôt besoin d’amour !”. Puis, cette magnifique diatribe se conclut généralement par un “Et puis d’abord, tu t’es vu, toi ? Tu t’crois meilleur que les autres ?”.

En ce qui me concerne, je n’aurais qu’un seul reproche à faire aux auteurs de ces blogs. C’est qu’ils choisissent des cibles trop faciles. La plupart du temps, ce sont déjà des caricatures en elles-mêmes (de par leur comportement, je le précise. Il ne s’agit pas de moqueries liées au physique ou autre). Mais bon, le lecteur a largement de quoi être satisfait  par la mise en scène, généralement très à propos, des travers repérés.

Pour le reste, je me demande bien pourquoi on n’aurait pas le droit d’écrire de ce genre d’article, pourquoi on n’aurait pas le droit de se moquer.

Constat number one : que celui qui n’a jamais raillé autrui jette la première pierre. Tiens, y a pas foule, même chez les “gentils”. Comment c’est que cela se fesse ?

Deuxième constat : quand vous ouvrez un journal et que vous voyez la caricature d’un homme politique, ça vous fait marrer, n’est-ce pas ? Ça ne vous choque pas. Et pourquoi seraient-ils les seuls à y avoir droit ? Pourquoi d’autres catégories de personnes ne pourraient pas être exposées aux critiques (plus ou moins acerbes) ?

Troisième point : en quoi ces articles portent-ils réellement préjudice à quelqu’un ? Les “cibles” ne les lisent pas, la plupart du temps. Et, en supposant que l’une d’entre-elles tombe dessus, se reconnaîtrait-t-elle ? Rien n’est moins sûr.

Ah oui ! On me rétorquera aussi que cette “mentalité de castes” (dans le cas qui nous occupe, “les intelligents” vs. “les cons”) contribue à creuser les différences entre les gens. Sans blague… Comme si une société parfaitement solidaire et égalitaire pouvait émerger un jour. Aussi loin que remonte l’histoire du Vivant, il y a toujours eu des dominants et des dominés. Des prédateurs et des proies. Et même avec toutes les bonnes volontés du monde, c’est pas demain la veille que ça va changer, je veux bien en faire le pari (*) ! Alors, faut arrêter avec les mièvreries utopiques à deux balles. A mon sens, il y a et il y aura toujours des catégories de personnes entre lesquelles aucune entente, aucune compréhension, ne sera possible.

Enfin, c’est entendu, tout le monde n’a pas un QI de 150 et on ne peut pas l’exiger. Mais ça ne veut pas dire non plus qu’il faut rester silencieux face au nivellement par le bas que connaît la société actuelle. A cet égard, caricaturer, être cynique, c’est aussi pousser une sorte de gueulante, mettre le doigt où ça fait mal en faisant mal et parfois, à mon avis, ça me semble plus que nécessaire…

(*) C’est comme ce texte d’ailleurs. Ce n’est pas avec les trois pelés et le tondu qui le liront que la face du monde va s’en trouver transformée.

8 commentaires

  1. Le Gounjou said,

    La pelée/tondue que je suis te remercie :).

  2. Ghost Girl said,

    Mais de rien, y a pas d’quoi. :)

  3. Winitri said,

    Ton blog est génial. As-tu un compte Twitter pour suivre l’actualité et les mises à jour de ton blog. Merci.

    • Ghost Girl said,

      Alors… Alors… Alors… Il faut bien que je l’avoue publiquement : je dois être très nulle.

      Je me suis cassé la nénette une bonne partie de la soirée pour savoir comment installer un plug in pour permettre de suivre mon actu via Twitter et j’ai pas compris comment procéder. J’ai trouvé des explications sur Google, j’ai téléchargé l’application mais après… Pfffuit ! Paraît qu’il faut mettre le machin dans un dossier /wp-content/plugins/. J’en suis restée là. Je vois pas de quoi il s’agit (ce ne serait pas l’une des options payantes qui permet de jouer avec du CSS ?). Bref, désolée mais jusqu’à nouvel ordre, va falloir que tu t’abonnes par mail ou que tu repasses jeter un coup d’œil dans le coin de temps en temps.

  4. Leon said,

  5. Giovanni said,

    Moi aussi je suis contre l’indulgence. C’est trop long, ça fatigue les yeux.
    Un petit effort pour faire court, non ?

    Sur le fond, le problème c’est que l’indulgence est trop souvent le signe du manque d’attention, ainsi que le cynisme.
    Le manque d’attention. On peut être méchant ou pas si on fait attention c’est bien.

    • Ghost Girl said,

      Si je comprends bien le sens de ton commentaire, tu veux dire qu’il faudrait faire un peu plus attention aux autres pour voir leurs bons côtés ?

      Je peux te retourner l’argument en te répondant que ces autres pourraient aussi essayer de se valoriser un peu plus eux-mêmes tout seuls, comme des grands. Pour prendre l’exemple des sites de rencontres, personne n’oblige les gens à prendre des poses ridicules en photo et à rédiger des descriptions médiocres. Un minimum de réflexion éviterait à beaucoup la caricature.

      Mais en fait, ce sont deux visions incompatibles du monde qui s’affrontent. Nous ne pourrons jamais être d’accord, je pense.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :