Le fantôme…

1 mai 2011 at 23:51 (Amours de femmes)

Pendant son adolescence, elle avait lu des histoires de fantômes pour se faire peur, la nuit, avant de s’endormir. Elle avait vu des films aussi. Et regardé à l’occasion des reportages parlant de manifestations paranormales. Mais elle n’y avait jamais vraiment cru.

Jamais, jusqu’au jour où elle fit sa connaissance….

Il lui avait dit qu’il était célibataire depuis peu. Trois mois environ. La rupture avait été brutale. Sa compagne l’avait quitté du jour au lendemain. Sans explication. Elle était partie, jamais revenue, lui laissant tout : appart’, meubles, chat. Mais il avait raconté ça sur un ton serein, sans regret apparent. Elle se sentit donc en confiance et se laissa aller à profiter du plaisir que lui apportait cet homme, entré récemment dans sa vie.

Ciné, petit resto sympa, moments câlins dans ses bras, tout se passa à merveille les premiers temps. Il se montra attentionné, d’humeur affable, tendre. Alors qu’elle passait une nouvelle soirée chez lui, elle remarqua ce cadre sur le mur. Il contenait une série de photos, prises au cours de sorties entre amis. Des gars, des filles, lui… Elle. Troublé, il se précipita pour décrocher le cadre et le dissimuler loin de la vue…

Les jours suivants, elle le trouva différent. Préoccupé, distant. Elle tenta alors de se rapprocher de lui par quelques petits mots doux teintés d’humour, d’affection. Il lui répondit gentiment mais elle sentit bien que ses efforts restaient sans effet. Finalement, elle se dit qu’une petite mise au clair s’imposait.

Et il lui avoua enfin. Il lui raconta combien la rapidité de sa séparation l’avait heurté. Que l’absence d’explications l’avait plongé dans un abîme d’incompréhension. Que leur relation toute nouvelle avait fait remonter à la surface toute cette souffrance qu’il avait crue enfouie.

Alors, elle La vit. Juste derrière lui. Une ombre fugace, imaginaire certainement. Mais bien présente pourtant.

Oui, les fantômes existent. Elle l’avait compris maintenant. Ils ne hantent pas nos maisons mais nos esprits et nos cœurs. Contrairement aussi à ce que veut la croyance, ils ne sont pas invincibles. Il suffit que leur victime soit prête à leur ôter tout pouvoir de nuire pour les faire disparaître…

Permalien Laisser un commentaire